• carabus 2016

    Mission d’étude des Carabus entre l’Ariège et les Pyrénées Orientales en 2016

    Suite de la mission de 2015

     

    La mission a été effectuée en 2 phases par Annick et Michel Tingaud :

    • 1ère phase du 2 au 9 juillet pour la pose des pièges avec du vinaigre (d’alcool blanc) et du sel pour la conservation, entre 20 et 40 pièges par secteur pour limiter les dommages.

    • 2ème phase du 20 août au 3 septembre pour la récolte et des recherches à vue dans différents secteurs.



    Voici les résultats des observations dans les différents secteurs de piégeage:

     

    plateau de Beille

    Port de Pailheres

    Les Cabannes

    Angoustrine

    La Tour de Carol

    Valcebollère

    Col de Mantet

    Les Camporells

    Pic d'Err

    altitude

    1850m

    1920m

    1350m

    1350m

    1200m

    2200m

    1790m

    1830m

    2420m

    nombre de pièges

    25

    30

    12

    4

    15

    25

    35

    35

    60

    convexus

    1

     

     

     

     

     

     

     

     

    nemoralis pascuorum meridionalis

     

    3

     

     

     

     

     

     

    4

    problematicus planiusculus planiusculus

     

    2

     

     

     

     

     

    1

     

    problematicus planiusculus solidus

     

     

     

     

     

     

    12

     

    5

    problematicus planiusculus prunieri

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    purpurascens baeterrensis bicinctus

    52

     

     

     

     

     

     

     

     

    purpurascens baeterrensis viridilucens

     

    5

     

     

     

     

     

     

     

    splendens splendens

    6

     

    1

     

     

     

     

     

     

    punctatoauratus punctatoauratus canigouensis

     

     

     

     

     

     

    25

     

     

    punctatoauratus punctatoauratus errensis

     

     

     

     

     

     

     

     

    25

    punctatoauratus punctatoauratus mauricola

     

     

     

     

     

     

     

    28

     

    punctatoauratus boscensis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    punctatoauratus pailherensis

     

    2

     

     

     

     

     

     

     

    punctatoauratus vicdessoensis beillensis

    22

     

     

     

     

     

     

     

     

    punctatoauratus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    rutilans rutilans

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    rutilans delacrei ?

     

     

     

    16

     

     

     

     

     

    monilis amoenus montichares

     

    1

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le but de cette mission était de vérifier les dates de sortie ou de diapause des carabes en fonction de l’altitude, de la météo et de prospecter de nouvelles zones en effectuant des piégeages durant l’été et des chasses à vue en fin d’été.

    -Plateau de Beille dans la forêt très classique de feuillus (hêtres): dans le même site qu’en 2015, pratiquement rien en forêt ordinaire et de bons résultats dans un creux très humide, rocailleux avec de nombreux troncs pourris.



    • Port de Pailhères dans un virage avec de l’herbe plus haute comme en 2015. Rien à voir comparé à 2015, la saison était visiblement passée et les carabes en diapause.



    -Les Cabannes : piégeages d’essai à proximité du village : résultats nuls, soit la saison était passée soit le site était mal choisi.



    -La Tour de Carol : même remarque que pour les Cabannes. Dans la littérature il est indiqué qu’il y aurait des rutilans de la sous-espèce delacrei mais nous n’avons rien trouvé.



    -Valcebollère : Piégeages au-dessus du village et de nouveau rien, pas même des carabiques, environnement très sec.



    • Angoustrine dans un environnement à priori « peu intéressant », orties, ronces, grandes herbes, …

    Compte-tenu des résultats de 2015 nous avons limité les pièges à 4 et malgré cela la récolte a été abondante.



    • Col de Mantet dans le massif du Canigou au milieu des herbes très hautes dans une forêt de résineux. Piégeages comme en 2015, les punctatoauratus canigouensis étaient de nouveau présents avec quelques problematicus planiusculus solidus.



    • Les Camporells, en montant par la piste, au niveau d’une piste de ski, même type d’environnement que pour le col de Mantet et même résultats, punctatoauratus mauricola. Le biotope était pourtant particulièrement sec et chaud.



    • Pic d’Err dans une zone caillouteuse avec une végétation rase et rare, pratiquement au sommet, au bout de la piste du téléphérique. Cette année les punctatoauratus errensis étaient présents, 25 retrouvés malgré des pièges souvent desséchés (exposition plein sud et aucune végétation), des isards en quantité (une horde de 23 dénombrée en remontant relever les pièges fin août). La zone où se trouvent les punctatoauratus est bien délimitée et à 10 mètres près il n’y en a plus.

     



    Chasses à vue fin août :

    • Lac du Laurenti : très peu de pierres à soulever mais aucun pyrenaeus n’a été trouvé, seul 1 élytre de punctatoauratus a été repéré.

    • Vers le pic de Sègre (après la station d’Err-Puigmal) recherche également des pyrenaeus infructueuse, 1 seul problematicus a été trouvé et relaché.

    • Station d’Eyne 2600 pour rechercher le punctatoauratus punctatoauratus, juste des griffures sur les doigts à force de soulever des pierres.

    Même constat qu’en 2015 sur la pauvreté de la faune autre que carabologique qui elle n’est repérable que grâce au piégeage. Malgré tout capture d’un Acmaeops marginatus spadiceus aux environs de Font Romeu.

     

    De nombreux sphinx ont été observés :

    carabus 2016

    Hemaris fuciformis